Capsule 2 : Comment rentre le coronavirus dans une cellule ?

21 avril 2020 Julian Venables

Capsule 2

Comment rentre le coronavirus dans une cellule ?

par Julian Venables et Philippe Fort

Le virus, on l’a vu, est très petit comparé à chacune de nos cellules.

On a aussi surement compris, par les medias, que le virus peut être éternué par quelqu’un de malade et se transmettre d’une personne à une autre. Le virus arrive sur une petite goutte d’aérosol jusque dans les poumons, où il va se mettre en contact avec une cellule. Comment va-t-il faire pour rentrer? On a vu dans la première capsule que nos cellules sont des entités discrètes, à peu près autonomes, et que leur barrière externe est à peu près étanche. Alors comment le virus  s’y prend-il?

Pour comprendre ça, il faut savoir de quoi sont fabriqués les virus et les cellules. Quand on cuisine des œufs au plat, on utilise deux sortes de matières. On met d’abord du beurre à fondre dans la poêle et puis on casse les œufs. Avec la cuisson, le blanc et puis le jaune vont durcir, miam! c’est délicieux. On peut donc faire cette observation intéressante: en chauffant, le beurre a fondu alors que l’œuf s’est solidifié. Pourquoi ? Parce que le beurre et l’œuf sont essentiellement constitués de deux sortes de matières différentes : les ‘lipides’ (du gras) pour le beurre et les ‘protides’ (les protéines) pour l’œuf.

Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que, malgré leur différence de taille, les cellules et les virus sont tous les deux couverts d’une couche de lipides étanche. Attention, au niveau microscopique, les choses ne marchent pas de la même façon qu’à l’échelle habituelle! Une goutte d’eau microscopique est à peu près étanche même si sa « peau » n’est faite que d’eau! Et si à l’échelle habituelle le beurre n’est pas bon pour faire une peau étanche, il devient très efficace à une micro-échelle. La peau de lipides des cellules contient des grains de protéines, qui forment des passages équipés de serrures pour échanger du matériel entre cellules. Tout en étant beaucoup plus petit que la cellule, le virus est organisé un peu pareil. Comme les cellules, il est entouré d’une membrane de lipides, mais les grains ne forment pas de passages et contiennent une seule protéine, appelée ‘Spike’ en anglais, ‘pointe’ en français, en raison de sa forme. Ce sont ces grains de protéine Spike dans la membrane qui forment la ‘couronne’ du couronne-a-virus que l’on voit en microscopie électronique, qui peut détecter des objets aussi petits qu’un nanomètre (un milliardième de mètre).

Donc revenons à la question principale ‘comment le virus entre-t-il dans la cellule’ ? Il faut imaginer que la protéine Spike ressemble à une clé, comme celle de ta maison. La protéine Spike du virus reconnaît une serrure particulière de la membrane de la cellule (cette serrure s’appelle ACE2) et peut alors ouvrir la ‘porte’ d’entrée de la cellule au virus.

Vous avez compris ? Ça vous inspire à dessiner un petit virus qui ouvre la porte d’une énorme cellule ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *